Écrans noirs tous les soirs | Défi Santé Aller au contenu principal

Écrans noirs tous les soirs

Écrans noirs tous les soirs

Ordinateurs, tablettes, jeux vidéo, télévisions, téléphones intelligents… Voilà autant d’écrans qui font partie intégrante de notre vie quotidienne. Que ferait-on sans eux? Eh bien, peut-être qu’on pourrait dormir un peu mieux!

Gare à la lumière bleue

Dans les dernières années, plusieurs études scientifiques ont démontré que l’utilisation d’écrans à DEL peut nuire à la qualité du sommeil. La lumière bleue émise par nos écrans chéris réduit la production de la mélatonine, une hormone jouant un rôle important dans l’endormissement, et peut même avoir un effet stimulant. Moins de mélatonine rime donc avec un état d’éveil, une heure de coucher plus tardive et une réduction du nombre d’heures de sommeil.

Ces écrans parfois envahissants

Les écrans sont présents au travail, avec les amis et... dans la chambre à coucher. Qui n’a pas déjà flâné sur sa tablette, au lit, avant de s’endormir? Le temps d’écran s’étire souvent, tel un élastique, au-delà du temps prévu et peut donc empiéter sur les heures de sommeil.

Un cercle vicieux?

Le manque de sommeil causé par l’utilisation des écrans peut entraîner une baisse d’énergie. Devenus amorphes, on est alors moins portés à faire de l’activité physique… et on se rabat sur une activité qui demande moins d’énergie, comme regarder la télévision, jouer sur son cellulaire ou lire à l’ordinateur! Les écrans sont donc intimement liés à notre sédentarité.

Des pistes de solution

  • Limiter le temps passé devant des écrans après le travail.
  • Plutôt que d’écouter la télévision, pourquoi ne pas sortir marcher pour bouger un peu?
  • Éviter les écrans dans la chambre, surtout dans celle des plus jeunes.
  • Fermer les écrans au moins de 30 à 60 minutes avant d’aller se coucher.
  • Troquer la tablette pour un bon vieux livre… en papier!

Voilà de petites habitudes qui peuvent faire toute une différence pour dormir comme un bébé.