Fini les excuses, on se prépare à bouger! | Défi Santé Aller au contenu principal

Fini les excuses, on se prépare à bouger!

Fini les excuses, on se prépare à bouger!

Faites-vous partie de ceux qui n’ont pas le temps, qui sont trop fatigués ou pas assez motivés? Avez-vous l’impression qu’il n’y a pas assez de place pour l’activité physique dans votre vie? Voici des solutions à toutes les bonnes excuses pour rester assis dans le canapé!

Quelle est votre excuse favorite?

Je manque de temps.

Les gens actifs ne sont pas nécessairement ceux qui ont le plus de temps libre. C’est surtout une question de priorités et d’intérêts. Être actif fait même partie des moyens de se donner de l’énergie pour accomplir plus efficacement l’ensemble de nos autres activités. Durant des périodes plus occupées, permettez-vous d’en faire un peu moins ou fractionnez votre 30 en quelques blocs d’au moins 10 minutes.

Ça ne m’intéresse pas.

Peut-être pensez-vous qu’il faut souffrir pour que ça en vaille la peine. Détrompez-vous! Toutes les activités sont bonnes pour la santé. Peut-être en faites-vous déjà plus que vous ne le pensez.

Je suis trop fatigué.

Ça tombe bien, l’activité physique, ça donne de l’énergie!

Je ne suis pas suffisamment en forme.

Alors commencez lentement.

J’ai peur de me blesser.

Être actif renforce les muscles, ce qui diminue le risque de se blesser. Il faut simplement y aller à son rythme.

J’ai de la difficulté à prendre du temps pour moi.

Si ce n’est pas évident de prendre une heure pour aller marcher, essayez de prendre 15 minutes.

Je ne suis pas assez habile.

Évidemment, le patin à roues alignées, ce n’est pas pour tout le monde, mais la marche est très accessible.

J’ai mal aux genoux, au dos, aux pieds.

Demandez à un médecin, à un physiothérapeute ou à un kinésiologue quelles sont les activités physiques qui vous conviennent.

Je n’ai pas de partenaires.

Les clubs de plein air, de marche, de badminton sont pleins de partenaires! Et, pour aller au dépanneur à pied, pas besoin d’un ami.

Ça coûte trop cher.

C’est vrai que, l’équitation ou le ski alpin, ce n’est pas donné, mais des activités comme la marche ne coûtent rien.

Ça ne vaut plus la peine, je suis trop vieux.

L’activité physique, c’est comme les REER: il est préférable de commencer à investir tôt, mais il n’est jamais trop tard pour commencer. La différence? Il n’y a pas de limite de cotisation!

Exit la culpabilité!

Pas question de se sentir coupable ou de se démotiver si on reste un soir bien calé dans son divan pour écouter un film au lieu d’aller marcher. L’idée, c’est d’avoir une bonne moyenne au bâton et d’atteindre la plupart des jours l’objectif d’être actif au moins 30 minutes. Il n’est jamais trop tard pour se reprendre le jour ou la semaine suivante.

«Il faudrait bien que j'aille faire de l'exercice...»

Si c’est la façon dont vous entrevoyez chacune de vos séances d’exercice, pas étonnant que l’idée de bouger ne vous sourie pas beaucoup! Considérez l’activité physique comme un moment privilégié pour vous faire du bien plutôt que de la voir comme une obligation. Trouver une activité qui convient à vos goûts et à votre situation est important pour que vous persévériez. La faire avec d’autres personnes peut aussi être très stimulant.